Zodiaque réflexologique

Théorie

Chaque signe du zodiaque tire son caractère de l’alternance jour-nuit (ou du rapport durée arc-nocturne, durée arc-diurne). Nous mettons en corrélation inhibition et monde nocturne, excitation et monde diurne : Jour = excitant positif = excitation Nuit = excitant négatif = inhibition

Selon les propriétés du système nerveux l’augmentation en durée d’un excitant (positif ou négatif) correspond à une intensification et met en jeu un plus grand nombre de fibres nerveuses. L’accroissement en durée d’un excitant cosmique correspond à une excitation d’où :

  • Printemps : Force d’excitation (le processus dominant, le Jour, croît dans le temps).
  • Été : Force d’inhibition (le processus dominant, le Jour, décroît dans le temps).
  • Automne : Force d’excitation (le processus dominant, la Nuit, croît dans le temps).
  • Hiver : Force d’inhibition (le processus dominant, la Nuit, décroît dans le temps).

La croissance met en jeu un plus grand nombre de cellules nerveuses, elle donne au processus dominant une plus grande réactivité (mobilité). Le processus croissant est immédiatement disponible (lorsqu’il domine en même temps), l’autre est en récession. La croissance correspond donc à la rapidité (les traducteurs de Pavlov ont employé le terme « vitesse », respectons-le). La formule de chaque saison devient :

  • Printemps : Force d’excitation, Vitesse d’excitation soit F+ V+
  • Eté : Force d’inhibition, Lenteur d’excitation soit F- L+
  • Automne : Force d’excitation, Vitesse d’inhibition soit F+ V-
  • Hiver : Force d’inhibition, Lenteur d’inhibition soit F- L-

Pour passer des 4 saisons aux 12 signes il faut considérer le rapport Jour-Nuit et retenir les rapports caractéristiques :

  • Signes avoisinant l’axe des équinoxes : Bélier, Balance, Poissons. La durée du jour est sensiblement égale à celle de la nuit : Corrélation avec le sens des contraires ou en réponse inadaptée avec la phase égalitaire de Pavlov.
  • Signes avoisinant l’axe des solstices : Cancer, Capricorne, Sagittaire, Gémeaux. Différence extrême entre la durée du jour et la durée de la nuit. Corrélation avec le sens des ensembles ou en réponse inadaptée avec la phase ultra-paradoxale de Pavlov.
  • Signes intermédiaires Taureau, Lion, Scorpion, Verseau. Écart moyen ou médian entre la durée jour et la durée Nuit. Corrélation avec le sens des combinaisons ou en réponse inadaptée avec la phase paradoxale de Pavlov.

Rappelons que les phases pavloviennes définissent des stades ou niveaux de susceptibilité nerveuse :

  • La phase égalitaire correspond à une perte de la différenciation entre le négatif et le positif. Les réactions sont unilatérales.
  • La phase paradoxale correspond à une perte du sens des intensités : forte réaction à des signaux faibles ou très faibles, ou inversement : faible réaction à des signaux forts, très forts.
  • La phase ultra-paradoxale correspond à une interversion du système excitation-inhibition, d’où la dénomination par Pavlov de « contrarisme » ou d’ambivalence. L’induction : Lorsqu’un processus (d’excitation ou d’inhibition) se concentre il se produit une induction soit négative (l’excitation est concentrée sur un point particulier et le reste est inhibé) soit positive (l’inhibition opère sur un point et le reste est appréhendé sur le mode excitation).

L’induction est caractéristique des signes de milieu de saison (Taureau, Lion, Scorpion, Verseau.

Signaux et réponses

Signaux
Réponses adaptées
Réponses inadaptées
Excitation
Force d’excitation (F+)
Ouverture, extériorisation, allant, attaque, acquiescement. Capacité à se dépenser, à entreprendre. Énergie offensive. Mouvement vers…
Faiblesse d’inhibition (f-)
Difficulté à déclencher les réponses d’inhibition.
Inhibition
Force d’inhibition (F-)
(C’est une excitation négative et non une absence d’excitation)
Fermeture, intériorisation, frein, évitement, refus. Capacité à s’économiser, à se protéger, à conserver. Énergie défensive. Mouvement d’éloignement, de protection.
Faiblesse d’excitation (f+)
Difficulté à déclencher les réponses d’excitation.
Induction positive
On s’abstrait d’un point particulier afin de s’ouvrir au reste. (F+ au lieu de f-) – Lion / Verseau
Induction négative
On se concentre sur un point particulier et on oublie tout le reste. (F- au lieu de f+) – Taureau / Scorpion
Mobilité de l’excitation
Vitesse d’excitation (V+)
La réponse à l’excitation est mobilisée très rapidement et facilement.
Inertie d’inhibition (l-)
Une fois, les réponses d’inhibition déclenchées : difficultés à les gérer. Impossibilité de s’en défaire, persistance exagérée des réponses.
Persistance de l’excitation
Lenteur d’excitation (L+)
La réponse à l’excitation est mobilisée progressivement et de façon durable.
Labilité de l’inhibition (v-)
Une fois, les réponses d’inhibition déclenchées : difficultés à les gérer. Impossibilité de contrôler, ralentir ou atténuer les réponses d’inhibition.
Mobilité de l’inhibition
Vitesse d’inhibition (V-)
La réponse à l’inhibition est mobilisée très rapidement et facilement, mais aussi vite abandonnée
Inertie d’excitation (l+)
Une fois, les réponses d’excitation déclenchées : difficultés à les gérer. Impossibilité de s’en défaire, persistance exagérée des réponses.
Persistance de l’inhibition
Lenteur d’inhibition (L-)
La réponse à l’inhibition est mobilisée progressivement et de façon durable
Labilité de l’excitation (v+)
Une fois, les réponses d’excitation déclenchées : difficultés à les gérer. Impossibilité de contrôler, ralentir ou atténuer les réponses d’excitation.
Équinoxe
Sens des contraires
Conscience et différenciation des valeurs antagonistes.
Phase égalitaire
Égalisation des contraires. Réaction identique à deux situations opposées.
Milieu de saison
Sens des combinaisons
Sens de dosages et des proportions, des rapports de pouvoir.
Phase paradoxale
Surestimation ou sous-estimation d’une situation, d’une valeur.
Solstice
Sens des ensembles
Capacité à généraliser.
Phase ultra-paradoxale
Confusion, ambivalence. Valeur minimum absorbée par la valeur maximum.

 
 

Définitions zodiacales

Le zodiaque réflexologique

La figure ci-dessus synthétise le zodiaque réflexologique dont voici l’explicative :

(Les termes qualificatifs des définitions zodiacales sont extraits de l’ouvrage Manuel d’astrologie universelle de R. Pellard de l’association ARIANA : voir publications conditionalistes)

 

 SIGNE  Code PÔLE DOMINANT
Formule réflexologique
Type ADAPTÉ
 Code PÔLE NON-DOMINANT
Formule réflexologique
Type INADAPTÉ
BÉLIER F+V+ Force d’excitation naturelle : l’entraîneur
Vitesse d’excitation : l’improvisateur
Sens des contraires : le décideur
f-l- faiblesse d’inhibition extinctive : l’impulsif
inertie d’inhibition : l’intraitable
phase égalitaire : le tout pour rien
La Nuit et le Jour après égalisation des durées se « séparent  » et engendre un nouveau cycle. Symbolique de la divergence : le Bélier marque la différence créatrice et/ou destructrice. Ce qui est en « plus » pour la première fois. Symbolique négative du conflit, de la désunion, la révolte et l’individualisme systématique.


TAUREAU F-V+ Force d’inhibition naturelle : le réfractaire
Induction négative : l’obsessionnel
Vitesse d’excitation : le truculent
Sens des combinaisons : le roublard
f+l- faiblesse d’excitation recréatrice : le fataliste
inertie d’inhibition : le borné
phase paradoxale : le soupçonneux
Le Jour installe sa domination, confirme sa conquête. La Nuit est « réduite » à la portion congrue, minorité plus ou moins représentative. Symbolique des rapports dominant-dominé, du fort-faible, maître-esclave, possédant-possédé. Symbolique de la « dose » (comme Verseau) qui peut être art des mesures et proportions. En négatif : les tyrannies et aveuglements.


GÉMEAUX  F+V+ Force d’excitation naturelle : le libertaire
Vitesse d’excitation : le caméléon
Sens des ensembles : l’homme-orchestre
f-l- faiblesse d’inhibition extinctive : l’exhibitionniste
inertie d’inhibition : l’intellectualiste
phase ultraparadoxale : le quiproquo
Totalisation du Jour : emprise des forces extérieures environnantes. Symbolique de la synthèse des conditionnements apparents : le milieu, les autres, etc. Perte du sens des différences (nuit à minima). En négatif : suggestibilité, bric-à-brac dans les idées et l’échelle des valeurs. En positif : rassembleur, maîtrise des transpositions de codes et langages.


CANCER  F-L+ Force d’inhibition bloquante : le défenseur
Lenteur d’excitation : la tortue
Sens des ensembles : le patrimoine
f+v- faiblesse d’excitation associative : le pantouflard
labilité d’inhibition : l’alarmiste
phase ultraparadoxale : le capharnaüm
Extinction de la dynamique croissante du jour. Accomplissement et fermeture engendrant le renouveau de la Nuit qui devient croissante à son tour. Symbolique de l’emprise d’un espace clos, d’une enceinte et matrice (nidification, maison, biosphère). Symbolique des limites (par contraste avec le manque de limites des Gémeaux). Intégration, auto-régulation.


LION  F+L+ Force d’excitation débloquante : le champion
Induction positive : le conquérant
Lenteur d’excitation : l’infaillible
Sens des combinaisons : le magnanime
f-v- faiblesse d’inhibition différentielle : le gaffeur
labilité d’inhibition : le paniquard
phase paradoxale : le gonflé
Renforcement de la durée de la Nuit, entraînant une modification ou transformation des rapports. Symbolique de cette transformation signifiée par la réaction aux fermetures établies. Création de nouvelles règles de relations entre dominant-dominé (Signe en symétrie avec Verseau, Taureau, Scorpion). Symbolique du « Héros », engendré par la Mère Universelle (la nuit du Cancer).


VIERGE F-L+ Force d’inhibition bloquante : le raisonnable
Lenteur d’excitation : le minutieux
Sens des contraires : le puriste
f+v- faiblesse d’excitation associative : l’asocial
labilité d’inhibition : le phobique
phase égalitaire : l’allergique
A nouveau, Jour et Nuit vont s’égaliser. Fin de règne des forces « spontanées » (instincts, pulsions, énergies printanières). Symbolique de la maîtrise des données naturelles (jour) par les données spirituelles, culturelles ou rationnelles (nuit). L’union des contraires (voir Poissons) tente de créer ici un équilibre statique, le meilleur des mondes.


BALANCE F+V- Force d’excitation associative : le conciliant
Vitesse d’inhibition : l’esquiveur
Sens des contraires : l’arbitre
f-l+ faiblesse d’inhibition bloquante : le bateau ivre
inertie d’excitation : le chimérique
phase égalitaire : l’aplanisseur
Nouvelle rupture d’équilibre, au profit de la symbolique de la Nuit. Le socioculturel, les influences extra-originelles se démarquent et se différencient du naturel. Symbolique de l’art et des premières valeurs de sublimation : éthique, esthétique, morale sociale, politique. Symbolique négative de désunion avec soi et d’artifice.


SCORPION  F-V- Force d’inhibition différentielle : l’opposant
Induction négative : le perspicace
Vitesse d’inhibition : le rusé
Sens des combinaisons : le double-jeu
f+l+ faiblesse d’excitation débloquante : le prisonnier
inertie d’excitation : le vampire
phase paradoxale : le magouilleur
L’accroissement de la durée de la Nuit accentue les différenciations entre instincts et cultures du Signe précédent (Balance). Symbolique des discriminations outrées et des crises qu’elles provoquent (Dr. Jekill et Mr. Hyde, l’auteur est d’ailleurs Scorpion). Le modèle négatif du Scorpion est abusivement répandu. Le positif est aussi bâtisseur que le Taureau.


SAGITTAIRE F+V- Force d’excitation associative : le missionnaire
Vitesse d’inhibition : le raffiné
Sens des ensembles : le fédérateur
f-l+ faiblesse d’inhibition bloquante : le déraciné
inertie d’excitation : le mégalomane
phase ultraparadoxale : la tour de Babel
Nouvelle phase d’emprise et totalisation avec perte des antagonismes. Emprise des modèles spirituels, politiques, socioculturels. Symbolique des grandes synthèses ou de la dynamique des courants collectifs (destinées d’un groupe, d’une espèce). Retour de l’être originel (jour) à ses sources de régénération (l’en-soi irréductible).


CAPRICORNE F-L- Force d’inhibition extinctive : l’impassible
Lenteur d’inhibition : le sphinx
Sens des ensembles : le légiste
f+v+ faiblesse d’excitation naturelle : le désabusé
labilité d’excitation : le maniaque
phase ultraparadoxale : le totalitaire
La durée de la Nuit (ou arc nocturne) est maximale mais en décroissance. Signe de « Totalité » vécue par une emprise dominante (une cause, une idée, une passion). L’effet « Nuit » renforce l’aptitude à rejeter, éliminer, se mettre en distance, développer le « Non » et autres systèmes de défense.


VERSEAU F+L- Force d’inhibition extinctive : le rénovateur
Induction positive : le plein d’espoir
Lenteur d’inhibition : l’illuminé
Sens des combinaisons : l’inventif
f-v+ faiblesse d’inhibition naturelle : le panier percé
labilité d’excitation : l’agité
phase paradoxale : l’irréaliste
La Nuit perd du terrain, le Jour (arc diurne) revient en force : symbolique du renouveau proche (espoirs, projets, avenir). Symbolique d’un renouvellement du dialogue avec « l’autre ». Ce Jour précurseur du printemps développe l’aptitude à recréer, voir au-delà, préparer ou précipiter la fin d’une domination.


POISSONS F-L- Force d’inhibition extinctive : l’insaisissable
Lenteur d’inhibition : le placide
Sens des contraires : le choix invisible
f+v+ faiblesse d’excitation naturelle : le démissionnaire
labilité d’excitation : l’hystérique
phase égalitaire : le rien du tout
La Nuit et le Jour vont s’égaliser en durée. La symbolique du Signe souligne la quête de fusion, communion, intégration des principes contraires. En négatif, symbolique du choc des contraires : chaos, perte d’identité, contresens. Le Jour a la dynamique (il est croissant) mais il est encore inférieur à la Nuit en durée. Symbolique des forces sous-jacentes.

Esthétique

La preuve extra-rationnelle d’une construction est dans son esthétique. Il y a un rythme entre les deux hémisphères (nuit dominante de la Balance aux Poissons), jour dominant du Bélier à la Vierge), un rythme d’une saison à l’autre (croissance-décroissance), un rythme d’un signe à l’autre (excitation-inhibition, induction successive), un rythme à l’intérieur d’un même signe (induction simultanée). Ce schéma d’évolution admis, il est possible de distribuer les quatre milieux conditionnels :

  • ÉNERGIE
  • ESPACE
  • TEMPS
  • STRUCTURE

Énergie – Des signaux énergétiques (chaud, froid, pression, lumière, son) constituent des excitants conditionnels positifs ou négatifs, différemment appréciés et interprétés par l’homme. Les tempéraments Printaniers seront plus sensibles que d’autres à cette catégorie d’excitants. Dans une formule générale nous dirons qu’ils sont sensibles à la notion de force.

L’Espace est également un milieu d’adaptation; les qualités de l’Espace (étroit, large, haut, bas) constituent des signaux conditionnels. Les hommes sont différents selon qu’ils vivent dans les plaines ou sur les monts, et selon leur accoutumance à des formes stupides ou gracieuses. Quant à la dimension, celle du logement, par exemple, possède de nos jours un dangereux pouvoir névrotique. La notion de forme découle de l’Espace comme la force découle de l’Energie.

Le conditionnement au Temps se dévoile aux chercheurs depuis quelques années. La durée ou intervalle de temps entre deux changements est l’expression normale du temps. Elle semble davantage associée à l’Énergie qu’à l’Espace. Théoriquement nous avons un lien uniforme, une force de caractéristique permanente. En ce cas, la durée serait synonyme de qualité d’énergie.

La Structure ou l’ordre dans lequel des phénomènes s’assemblent, se conjuguent, s’imbriquent entre eux sert aussi de signal conditionnel. Lorsqu’une liaison conditionnelle est établie à partir d’une succession A-B-C-D, chaque excitant pris isolément aura ensuite l’efficacité de tout le système. L’ordre est à l’espace ce que le temps est à l’énergie. C’est un espace-type ou forme idéale.

Toujours sous l’angle esthétique nous dirons que les relations entre force-forme-durée-ordre sont des relations circulaires, ou qu’il s’agit d’une unité que nos perceptions désarticulent. Les éléments utilisés dans le zodiaque solaire se rattachent à ces quatre plans :

  • Force croissante ou décroissante = Énergie
  • Arc diurne ou arc nocturne = Espace
  • Durée dominante ou sous-dominante = Temps
  • Combinaisons : Jour croissant dominant, nuit décroissante, etc. = Structure.
www.000webhost.com